Diwali (Divali, Deepavali, Deepawali)

Diwali (prononcé « Divali ») est le « Festival des lumières » hindou et est l’un des festivals les plus importants et les plus populaires de l’Inde. Il tombe à la nouvelle lune vers la fin d’octobre ou au début de novembre et dure deux jours. En Inde, le Diwali est célébré de différentes manières.

Des petites lampes ou des bougies sont placées dans les portes et les fenêtres des maisons des villages et des villes accueillant le dieu hindou Rama. La plupart des lampes utilisées sont des lampes à huile de poterie traditionnelles appelées diya, qui émettent une lumière dorée et assez chaude.

Dans certaines régions du nord de l’Inde, les jeunes filles placent une diya sur de petits radeaux qu’elles laissent flotter sur une rivière. Si la lampe reste allumée jusqu’à ce qu’elle soit à l’abri des regards, son propriétaire aura de la chance cette année-là et devra en profiter.

Dans certaines régions, le festival est également dédié à Lakshmi, la déesse de la prospérité, dans l’espoir qu’elle se rende dans les foyers des peuples. Diwali est le début de l’exercice pour les gens d’affaires qui espèrent qu’elle sera porteuse de bonne fortune.

Les feux d’artifice font partie des célébrations, car on pense que leur forte détonation éloigne tout esprit pervers.

Alors que la plus grande partie de l’Inde célèbre la Diwali, au Bengale, les gens organisent un festival en l’honneur de Kali, la déesse de la force, de la maladie et de la mort.

Pendant le festival, les maisons sont illuminées et les rues sont ornées de sanctuaires de tailles différentes. Les fidèles se promènent dans les rues pendant la journée et la soirée, offrant des cadeaux dans les sanctuaires en l’honneur de Kali. Les vendeurs ambulants vendent de la nourriture délicieuse à l’odeur. A la tombée de la nuit, des feux d’artifice très colorés se succèdent.

A la fin du festival, les images de Kali sont abattues et défilent dans les rues en direction de la rivière où elles sont mises à flot avec un envoi bruyant.